Rendez-vous Rétro - Batman Arkham

Le Vendredi 23 Octobre 2020

Aujourd’hui, on ne va pas trop remonter le temps dans notre Galaxie Rétro, puisque l’on va s’intéresser aux dernières aventures en date du Chevalier Noir au rayon des jeux d’action. Direction Arkham !

 

Batman: Arkham Asylum - Le retour en grâce.

L’homme chauve-souris a eu droit à certaines traversées du désert, à minima dans l’esprit du grand public, pour des raisons que nous n’évoquerons pas ici afin de respecter les souvenirs des plus vieux d’entre vous. Mais en 2009, le jeu Batman: Arkham Asylum sort avec pour ambition d’être un bon jeu d’action, rien de plus, rien de moins. Sauf que la patte des développeurs de Rocksteady fait merveille et nous offre une aventure très bien construite et tenue par Paul Dini, que certains connaissent notamment pour son travail sur la série animée Batman. C’est donc une réussite dans l’univers fermé de l’asile d’Arkham. Peu après sa sortie, il entre dans le Livre Guinness des records comme « jeu de super-héros le mieux noté de tous les temps par la presse spécialisée ». Une suite a donc rapidement été envisagée.

 

Batman: Arkham City - Plus grand, plus fort, plus fou ! 

Quelques mois seulement après la sortie de Batman: Arkham Asylum, la suite nommée Batman: Arkham City est mise en chantier. Tous les acquis du jeu précédent sont conservés. Quincy Sharp, passé de directeur d’asile à maire de Gotham City, a racheté les bas quartiers pour en faire Arkham City, une ville où tous les malfrats peuvent vivre libres à conditions de ne jamais en sortir. Évidemment, tout ceci va joyeusement déraper, mais on ne va pas tout vous dire… Une nouvelle fois, la réussite est au rendez-vous dans ce monde semi-ouvert où beaucoup de personnages se retrouvent enfermés. Le jeu est plus abouti à tous les niveaux. Les quêtes s’enchaînant rapidement, vous ne vous ennuierez jamais à Arkham City. 

 

Batman: Arkham Origins - La parenthèse (souvent) oubliée ?

C’est en 2013 qu’apparaît Batman: Arkham Origins et malgré son gameplay plutôt réussi et une ambiance marquée, ce titre n’a pas marqué les mémoires. Il pâtit sans doute du fait qu’il n’a pas été développé par Rocksteady, mais par Warner Bros. Games Montréal et qu’il est moins percutant que les épisodes canoniques de la série. Pourtant en se plaçant comme un prequel à la saga, on ne saurait que vous conseiller de vous y attarder malgré le poids des années qui peuvent se ressentir dans les contrôles du jeu. Ça peut constituer une bonne surprise pour certains d’entre vous, finalement.

 

Batman: Arkham Knight - Boucler la boucle. 

Il n’est jamais facile de terminer une série de jeu par un bouquet final réussi techniquement et qui puisse également satisfaire les fans d’un personnage qui accompagne des générations entières depuis plusieurs années, plus particulièrement les joueurs depuis 6 ans. Batman: Arkham Knight, sorti en 2015 est finalement très abouti. Gotham City est gigantesque, la Batmobile est jouable et l’histoire qui fourmille de personnages est prenante, sans compter tous les DLC bourrés de fan-service. Mais des approximations dans le gameplay et surtout une sortie sur PC catastrophique ont plombé ce titre qui aurait dû être l’apothéose promise par Rocksteady. On ne peut qu’espérer un meilleur destin pour leur prochain jeu Suicide Squad: Kill the Justice League, qui sortira en 2022 sur les nouvelles consoles de salon.

 

Voilà c’est tout pour notre arrêt dans la Galaxie Rétro près du Manoir Wayne ! Restez connectés pour suivre la suite de nos aventures !

 

@MatthieuMeignan

Vos commentaires

Vous devez être inscrit pour poster votre avis.

Je m'inscris Je me connecte

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. OK En savoir plus