Saga The Witcher : L’auteur demande des comptes.

Le Jeudi 04 Octobre 2018

VG247 rapporte la nouvelle cette semaine et il est certain que ça va faire un peu de bruit. Andrzej Sapkowski réclame un versement d’au moins 60 millions de zlotys, soit environ 14 millions d’euros par l’intermédiaire de ses avocats à CD Projekt. Et comme vous pouvez vous en douter, l’entreprise polonaise refuse de payer une telle somme à l’écrivain. Pour se remettre d’une telle nouvelle, prenons le temps de nous rendre compte que la licence The Witcher a déjà 10 ans derrière elle :

Le chiffre de 14 millions d’euros n’est pas le fruit du hasard. Ce nombre assez conséquent correspond à 6 % des profits engrangés par CD Projekt et cela devrait constituer la compensation minimale qui devrait revenir à l’auteur des romans The Witcher selon ses avocats. Pour appuyer leur requête, ils citent l’article 44 de la loi sur les droits d’auteur, qui peut être invoqué lorsque la compensation remise à un auteur est jugée trop faible par rapport aux bénéfices obtenus grâce à l’utilisation de son travail.

Bien évidemment, CD Projekt estime que cette demande est « sans fondement » puisque le studio avait acquis le droit d’adapter le travail du romancier. En réalité, l’écrivain polonais avait cédé les droits de son oeuvre sans négocier un pourcentage sur les ventes des jeux. Malgré tout il semblerait que Sapkowski et ses représentants auraient trouvé une faille : selon eux, cet accord ne pourrait être applicable que sur un seul jeu The Witcher et non sur ses suites.

Quand on sait que la licence dépasse les 33 millions d’exemplaires vendus principalement grâce au dernier opus, il y a de quoi aiguiser les appétits, financiers notamment. Une solution devra donc être trouvée entre les deux parties qui ont exprimé chacun de leur coté le souhait de trouver une résolution à l’amiable. Sapkowski et ses avocats s’expriment de la manière suivante : « Considérant la relation particulière entre vous et M. Andrzej Sapkowski, le caractère de l'auteur et aussi vos propres intérêts, nous sommes prêts à régler le problème à l'amiable, et plus important encore, de façon rapide et paisible ». CD Projekt de son coté vise également une forme d’apaisement tout en essayant de protéger ses intérêts en employant les termes suivants : « La volonté de l'entreprise est de maintenir des relations cordiales avec les auteurs du travail qui a inspiré les créations de CD Projekt RED. En conséquence, le conseil fera de grands efforts pour assurer une conclusion à l'amiable de ce conflit. Cependant, une telle résolution se doit de respecter les intentions précédemment exprimées par les deux parties ainsi que les contrats actuels ».

Pour un succès comme celui de la saga The Witcher, ce genre de considération pécuniaire n’est pas étonnant. Espérons que tout le monde trouvera un terrain d’entente sans y laisser trop de plumes car les aventures de Geralt de Riv sont aussi palpitantes sur nos machines que sur papier. Et il serait vraiment dommage de voir un univers aussi foisonnant perdre une partie de sa superbe au prix de considérations aussi terre à terre.

En attendant de connaître le fin mot de cette histoire judiciaire, retrouvez sur gamecash.fr les jeux de la licence The Witcher : The Witcher 3 : Wild Hunt - Edition Jeu de l’Année, ou The Witcher 2 - Assassins of Kings - Enhanced Edition. Des aventures épiques vous attendent !

Vos commentaires

Vous devez être inscrit pour poster votre avis.

Je m'inscris Je me connecte

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. OK En savoir plus